hand heart

Social et solidarité intergénérationnelle

La lutte contre la précarité est pour moi une préoccupation constante, qui m’a notamment amené à soutenir l’introduction d’un salaire minimum à Genève. Afin de ne pas voir se développer une société à plusieurs vitesses en Suisse, je souhaite que :

  • La Confédération favorise davantage les conventions collectives de travail. La paix du travail est un acquis précieux, la Suisse doit y prendre soin.

 

  • Les retraites soient garanties pour les générations futures, ce qui signifie que l’AVS doit être réformée. En effet, les acquis sociaux des générations actuelles ne doivent pas se faire au détriment de celles à venir. Gouverner c’est prévoir. 

 

  • Nous renforcions la protection des travailleuses et travailleurs de l’économie informelle grâce à une responsabilisation accrue des employeurs. Il n’est pas acceptable que certains employeurs jouent le jeu du respect des normes sociales pendant que d’autres les bafouent continuellement. 

 

  • Nous apportions un soutien accru à l’intégration des jeunes diplômés sur le marché du travail, notamment en instaurant des conditions-cadre renforcées pour les stages dont beaucoup ne sont pas adaptées au monde du travail moderne.